L’acte photographique, en figeant l’écoulement du temps, prolonge dans le sursis la présence des choses en ce monde. De ce paradigme est né mon intérêt pour l’ensemble des symboles qui définissent le genre pictural de la Vanité. En cela, Vanitas Vanitum participe à la construction symboliste d’une mise en abyme du temps qui passe et de son pendant pour la mort.

J’ai à cette fin réinterprété photographiquement les standards du genre en tirant de mon quotidien des signes susceptibles de venir enrichir cette tradition figurative. Cette série reconstruit donc une esthétique inspirée des symboles iconographiques de la Vanité et plus largement de tout Memento Mori. De là, mon intérêt pour l’empreinte m’aura notamment permis de matérialiser la fuite inéluctable du temps. Les signes de décrépitude, de disparition ou d’absence, qui figurent également dans ce travail, servent quant à eux la représentation de la brièveté de toutes choses.

Ainsi, c’est comme un inventaire lacunaire de signes ou de symboles, que Vanitas Vanitatum est à appréhender comme une exploration contemporaine de l’iconographie allégorique de la fin.

The photographic act, by freezing the flow of time, prolongs in reprieve the presence of things in this world. From this paradigm was born my interest in all of the symbols that define the genre painting of Vanity. In this, Vanitas Vanitum participates in the symbolic construction of a mise en abyme of time passing and death.

I have reinterpreted photographically standards of this genre, by extracting from my daily life signs that could enrich this figurative tradition. In this way, this serie rebuilds an aesthetic inspired by iconographic symbols of vanity and more broadly any Memento Mori.Hence, my interest in trace has me notably helped to materialize the inevitable leakage of the time. The signs of decay, disappearance or absence, which also appear in this work, serve the representation of the brevity of all things.

Thus, it is as an incomplete inventory of signs or symbols, that Vanitas vanitatum is to understand as a contemporary exploration of the allegorical iconography of end.