La Mancelle

La Mancelle

120.00210.00

Photographie Argentique, 2014

Tirage numérique sur Papier Epson Satin 250g/m²

Édition limitée à 20 exemplaires, tous formats confondus

Livrée signée avec certificat d'authenticité.

Effacer

Une mise en abyme de la photographie : le cadre dans le cadre

On ne le devine pas forcément d’emblée, mais le cadre noir est une fenêtre qui découpe à la manière d’une pellicule le réel. Cette mise en abime du cadre dans le cadre, est finalement une allégorie de ce qui est intrinsèquement la photographie : un morceau choisie du réel. On croirait voir une diapositive agrandie. D’ailleurs, les couleurs saturées renforcent cette impression.

Aussi, c’est bien plus tard que je m’aperçu que le voile, derrière lequel je pris cette photographie, renforçait également cette idée de mise en abyme. En effet, à la manière d’un objectif, le rideau filtre le réel en créant une image modifiée du dehors. Mais le plus étonnant, c’est que le pli de ce rideau se calque parfaitement avec la succession des immeubles. L’ensemble structure alors l’image en trois tiers, dans une unité parfaite du premier avec le second plan.

Un titre évocateur

Le titre fait le reste… Il dit ce que la photographie ne montre pas. En effet, cette photographie a été prise au Mans, ville où l’on appelle les maisons locales des Mancelles. On devine une architecture traditionnelle, historique, faite de colombages, de linteaux et autres arcs boutants. Je me trouve au pied du Vieux Mans, chez des amis. Au matin, attiré par la lumière du jour, je découvre la vue du dehors : le point de vue est parfait.



Solitude, Canada, Alberta, Rocheuses, on the road, Photographie de Pierre Clanet
Solitude, Lake Louise
2012 transaltantique, Pierre Clanet, Port à Saint-Malo
Transat
Middle of Nowhere 2012 © Pierre Clanet
Middle of nowhere
Riviera Hostel 2012 © Pierre Clanet
Riviera Hotel