Une courte histoire…

L’hôpital Etoc-Demazy est un hôpital psychiatrique historique de la ville du Mans ouvert en 1828. Classé aux monuments historiques, il fut l’un des premiers crée en France et l’un des plus important asile de l’ouest de la France. En septembre 2011 le site prévoit de fermer définitivement ses portes pour déplacer ses patients à l’Hôpital d’Allonnes. À l’initiative de l’association Espace Provisoire, je réalise une résidence photographique au sein de cet hôpital.

L’hôpital Etoc Demazy et l’esprit des lieux

Les dispositifs médicaux et architecturaux des lieux, leurs odeurs, leurs charges émotionnelles mais aussi les traces laissées par les patients m’ont poussé à structurer mon approche photographique au travers de deux axes. Le premier s’intéresse aux dispositifs médicaux et architecturaux propres à ce genre d’institution. Le deuxième, se penche sur des éléments parcimonieux qui théâtralisent le quotidien, la réalité des malades enfermés encore tout récemment. Ces éléments, proches du banal, renferment en eux-mêmes l’effroi de l’internement. In fine, cette série se concentre autour des thématiques de la trace, de la mémoire, et met en avant cette atmosphère si particulière d’espaces destinés à enfermer ou guérir les plus déviants d’entre nous; espaces que Michel Foucault appelait « hétérotopie de déviation ».

A short story…

Classified as historical monument, Etoc-Demazy hospital was one of the first created in France and one of the largest french asylum. In September 2011 the site plans to close its doors to move patients to the hospital of Allonnes.


Etoc Demazy hospital and the spirit of places

Thus, my approach has focused on recreating the conditions of the narrative of this journey at the intersection of documentary photography and souvenir photography. Each diptych is therefore to be perceived as residues of a potential event or clues for the composition of a story. The fictional interpretation of these diptychs, based on the remainders of the real, is therefore supposed to liven up these scenarios and create new perceptions of America. Also, American Stories is a questioning of the photographic medium and seeks only to play on the ambiguity of photography in relationships that it establishes between fiction and reality.